Antibes : le coffre a été ouvert !

Aujourd’hui on vous emmnene découvrir la table d’une institution, à Antibes : le restaurant Bacon, et ses spécialités de poissons et surtout bouillabaisse ( la vraie 😉 )

Le Concept: Depuis 60 ans, c’est LE restaurant de la mer, mythique. Vue mer bien sûr, imprenable sur Antibes et ses remparts, jusque la Baie des Anges et les collines de Nice. Entre le Bacon et les collines: le bleu… Restaurant gastronomique étoilé grâce à son Chef Serge Philippin, et au savoir faire sans pareil de la famille Sordello, aux commandes depuis deux générations. C’est ici la fête des poissons de roches, des bars, sars, denti, langoustes et autres Saint Pierre merveilleux. Incontournable pour qui veut un « vrai » resto de poissons.

Mr Sordello tient ici avec sa fille Eve, un restaurant où, comme il le dit lui-même, « on fait la cuisine comme on ne la fait plus nulle part ailleurs, [on est] comme des dinosaures… » . Et pourquoi? Té, pardi…Nous avons le privilège (le mot est loin d’être usurpé) de découvrir ce que Mr Sordello appelle, à raison, son « coffre-fort » ; jamais ailleurs vous ne verrez un tel trésor dans un restaurant de la région ; une chambre froide digne de la place Vendôme si on y vendait des poissons : tous ont ici une taille des plus gros carats, prêts à être taillés et façonnés par le Chef expert Serge Philippin. Et à la manière des plus beaux diamants arabes, il y grave les plus beaux poèmes de saveurs sur chaque face. Venez en profiter , Serge prend bientôt sa retraite !

En salle , c’est un vaste endroit où chaque convive aura son espace de table, et une vue plus ou moins privilégiée, bien qu’on y voit la mer de partout. Pas de place pour l’étriqué: la baie est ouverte. Bonne idée. Une belle sculpture de verre soufflé Novaro sur chaque table, élégant. Le service est impeccable : suffisamment présent pour être efficace, suffisamment lointain pour ne pas perturber. Car ici, servir le client, de belle façon , on sait faire ; et la belle clientèle ici, on connait (si ,si, même de la très très connue..) , et rassurez-vous, que vous cassiez votre tirelire pour venir vous faire plaisir, ou que vous ayez l’habitude des grands restaurants, vous serez traîté d’une manière idéale, sans jamais sentir de quelconque gêne. C’est la moindre des choses pourrez-vous dire, mais…ce n’est pas le cas partout. Ainsi Mr Sordello en salle , fier de venir montrer lui-même un St Pierre qui devait bien peser 3kg mini, à l’un de ses fidèles clients, ne se démonte pas pour faire de même à la table voisine, dont l’invité, mondialement connu, pouvait comparer la pièce prise par le célèbre joueur de tennis espagnol la veille, en photo sur le journal local. Convivial. Jovial. Elegance de la simplicité. Mention spéciale au sommelier, australien, 6/5…( j’ai le droit, c’est moi qui écrit 🙂 ) Secret d’alcove : le restaurant tient son nom … du boulevard qui le longe 🙂

Ce qu’on y mange: ne venez pas y manger des pâtes ou une pizza, on dira que vous vous êtes trompé dans votre agenda si c’est le cas. Ici , c’est bouillabaisse , soupe, poissons et ce qui en découle. Vous voulez être sûr d’avoir du poisson frais? Loup (bar), Daurade , Sar, Corb, Marbre, Pageot, Denti, langouste ou le Roi St Pierre n’ont pas de secret pour le chef Serge Philippin…ce serait dommage de ne pas en profiter ; surtout qu’un menu à 55€ est proposé pour savourer un joli choix de plats, et à ce prix là, vu la qualité, vous vous ferez plaisir (le midi, hors fériés) . Mr Sordello à l’avantage d’être là depuis longtemps, et du coup, bah il a ses entrées avec les pêcheurs du coin ! Pardi ! Pour lui quasiment les plus belles prises de la région , et ce chaque jour. Osez demander si le poisson est frais…je pense que vos fesses en seront quitte pour avoir la couleur d’un Chapon ! Les langoustes patientent sagement dans le vivier, en arrière salle. Les pâtisseries et le pain sont réalisés sur place.

Un conseil ici sur plat plutôt qu’un autre…? non , tout vaut le coup ! Il s’agira surtout de vos habitudes de palais. Tout est savoureux. On est en Méditerranée, la cuisine est fine, et l’huile d’olive goûteuse. Comme la qualité du pain, c’est un détail qui a son importance ; Commencez par un discret Bellini, ne vous jetez pas entièrement sur le Pan-Bagnat en amuse bouche, même si il est tres léger, laissez de la place pour la suite, et soyez sûr de pouvoir arriver aux desserts ! Entrez avec des ravioles. Selon que vous appréciez plutôt la finesse de la langouste, dans son fumet ( j’en ai encore l’eau à la bouche en écrivant ) , ou le côté plus terroir du Loup et de la truffe d’été, bien plus légère néanmoins que la mélano, mais parfaite pour ce savant mélange. Si vous êtes de vrais amateurs de poissons, vous aimez le poisson cru : la salade de la mer, sar et loup cru , finement et parfaitement détaillé, est une merveille à elle seule ; on pourrait ne manger que ça. Très simple, très efficace ! Continuez avec une bouillabaisse, ou juste une soupe : il faut la goûter ici pour savoir et pouvoir en parler en société ^^ Oubliez vos à prioris, et laisser vous faire, c’est un délice de saveurs équilibrées. La bouillabaisse, c’est une soupe de poissons, et des poissons, entiers, dont les filets seront levés devant vous. Les règles de l’art. Il n’y a plus qu’à savourer. La grande serviette autour du cou se fait oublier et devient une anecdote 🙂 Les croutons sont safranés et la rouille est légère. Subtilité pour les connaisseurs : il vous sera permis de préciser si vous voulez votre soupe plus ou moins « passée » .

Peut être les plus coquets préfèreront un filet du jour en papillote : c’est plus classique, moins dépaysant , mais tout aussi bon. Les asperges, croquantes, adorables, étaient ce jour bardées et nappées d’un beurre blanc magnifique. Viennent les desserts. Une glace ou un sorbet ? Fait sur place, de vrais délices de finesse glacée. Le Moelleux est bon , classique. Terminez avec une merveille de la nature pâtissière : le Millefeuille ! Réalisé avec une pâte feuilletée inversée, il est indescriptible de légèreté et de croustillant ! je regrette de n’avoir pu enregistrer le son du craquant lorsque le couteau casse la première feuille…un vrai moment de bonheur.

Reste à savourer un café ou un thé et ses mignardises, sorties aussi de la pâtisserie, juste à côté de votre table. Pour le vin , il a été servi un Vin de Pays des Bouches du Rhône (IGP), Terre Promise de Henri Bonnaud : 100% rolle, frais et aromatique, de belle couleur dorée, fruits blancs et floral, gentiment complexe, bien agréable . La carte est très belle, et présente autant de crus de très bons rapport qualité prix, que de crus exceptionnels, tels des Batard-Montrachet de chez Leflaive ou Romanée Conti, en passant par un Pétrus 1982… De quoi satisfaire un vaste auditoire, n’est-ce pas..?

Voilà, vous êtes maintenant paré d’une très belle adresse, et saurez où emmener votre adorable moitié, ou fêter un heureux évènement de famille ou d’affaire en dégustant des spécialités de poissons frais, une bouillabaisse ou une bourride. Visitez le site internet absolument, vous y verrez en vidéo la bouillabaisse servie 😉

Menu déjeuner semaine 59€ Menu 85€ Carte 105€

Bacon – Boulevard de Bacon – Cap d’Antibes – 06160 Antibes

restaurantdebacon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.