restaurant Jilali B Kermesse aux poissons Théoule sur Mer

Le restaurant Jilali B en vidéo mode Kermesse aux Poissons

Aujourd’hui, je vous emmène à la Kermesse aux Poissons de Théoule sur Mer, découvrir le restaurant Jilali B . Alors ce resto : il vaut le coup , ou pas..? 

En résumé: Une très bonne table , qui a pour belle vue la mer et l’entrée du port, dans la baie proche du Trayas. 

Le concept : Cuisine raffinée, prix aux plus justes, vue mer, avec la pointe du Trayas et ses villas, l’entrée du port et la baie de Figueirette en mire. Des tables espacées, nappage et vaisselle soignés, ancien élève de Stéphane Raimbault (restaurant L’Oasis, deux étoiles Michelin)

Ce qui est déjà appréciable , c’est le parking privé, un détail d’importance en temps d’affluence touristique! De grandes baies vitrées , pour apprécier la belle vue, une salle tendance crème/chocolat, un superbe arbre caoutchouc, de bien belles orchidées, une vaisselle de qualité, une attention fleurie sur la table, le restaurant Jilali B vous accueille (aussi le lundi pendant la kermesse aux poissons, habituellement jour de fermeture). Le service est de type « hôtelier » : tenue sobre et cravate, attentionné et discret. Un coin lounge pour patienter si besoin, un coin terrasse pour les beaux jours. Tableaux et sculptures apporte la touche de soin finale. Une douce élégance.

Ce qu’on y mange: Jilali B , pour Berrekama, est un passionné de cuisine, instinctif, qui a fait ses armes dans de grandes maisons, commençant à Paris au  « Relais de Sèvres », étoilé Michelin, puis après une année passée au Mess des Ministères venant sur la Côte d’Azur pour œuvrer dans des établissements étoilés, auprès de Jean-Claude Guillon au Grand Hôtel du Cap à Saint-Jean Cap Ferrat puis au Grill de l’Hôtel de Paris à Monaco, L’Oustau de Baumanière, Le Chanteclerc à Nice, l’Oasis à La Napoule, où il finit comme second de cuisine au côté de Stéphane Raimbault. Les produits , Jilali les aime les plus frais possible. Ce qui ne veut pas dire que tout sort de ses mains , mais il ne s’en cache pas, et le plus important est qu’il reste droit dans l’utilisation de denrées fraîches,en évitant la tentation des additifs faciles. Il préférera du naturel plus soft à du faux plus marqué. Ici le poisson est adoré et les cuissons suivent. Voici le menu que nous a proposé le Chef pour son invitation lors de cette Kermesse aux Poissons 2013:

* Bisque de Crustacés au Piment d’Espelette et émietté de Tourteau
* Alouette de Filet de Rouget à l’Escabèche, Aubergines en Caponata
* Noix de Coquille Saint Jacques au Beurre Salé, Fromage frais à la ciboulette
* Pavé de Morue ½ Sel en croûte d’Olive, Crème de Parmesan et Petit farci d’une tomate
* Pavé de Loup Sauvage rôti, Pomme de Terre écrasée au Foie Gras, Sauce à la Truffe de la saint Jean et Porto façon « Rossini »
* Chouquette de Chèvre et confiture de Figue Violette aux éclats de Dragées
* Petit pot de Tiramisu glacé Mangue et Romarin
* Lingot Chocolat grand cru de Tanzanie et Framboise

* Bisque de Crustacés au Piment d’Espelette et émietté de Tourteau : Une pré-entrée, puisque l’on ne peut pas la qualifier d’amuse-bouche. Servit dans une coupe, avec des pousses de soja posées (utiles à la déco), vous apprécierez la vraie finesse de cette bisque , tant pour son goût complexe que sa texture légère. Emietté de tourteau frais au fond. Très agréable.

 

 

* Alouette de Filet de Rouget à l’Escabèche, Aubergines en Caponata : Un filet de rouget comme un Rollmop, ou comme une sucette, ou bouchée , ce sera comme vous voulez. Entourant une lame de fenouil fondant, le filet l’est tout autant. Posé sur une Caponata d’aubergine : une recette Sicilienne classique, où l’aubergine est fondue avec du vinaigre (léger) et de l’huile d’olive, mélangée avec d’autres légumes (tomates , céleri, câpres, olives)  en proportions aux loisirs du Chef. Finement entouré d’une escabèche. C’est l’un des plats phare du Chef Jilali Berrekama. Très bon.

* Noix de Coquille Saint Jacques au Beurre Salé, Fromage frais à la ciboulette : La cuisson de cette St Jacques est une vraie merveille, le beurre salé apporte un plus « moléculaire » à découvrir. Un plat tout en douceur. Accompagné d’échalotes frites.

 

 

* Pavé de Morue ½ Sel en croûte d’Olive, Crème de Parmesan et Petit farci d’une tomate : Deux toutes mignonnes tomates cerises, farcies, impeccablement châpeautées, accompagne ce pavé de Morue parfaitement cuît (la chair reste souple et fondante), le croquant est apporté par la croûte d’olive. La crème de parmesan en assaisonnement si besoin.

 

 

* Pavé de Loup Sauvage rôti, Pomme de Terre écrasée au Foie Gras, Sauce à la Truffe de la saint Jean et Porto façon « Rossini » : Ce loup frais est légèrement marqué (pas de saveur trop forte), ce qui plaira à beaucoup, j’aime sa peau qui croustille. Du foie gras, fondant, est distillé dans ce bon écrasé de pomme de terre, et la sauce comporte de la truffe d’été en miettes, d’où la « façon Rossini ». Si vous êtes amateurs de truffes, c’est de la truffe d’été : peut-être a-t-elle du mal à la cuisson, soyez-en avisés ^^ . Une asperge verte, que le Chef a choisi de faire fondre sous votre palais, en accompagnement.

* Chouquette de Chèvre et confiture de Figue Violette aux éclats de Dragées : ça c’est original, joli , et bon ^^ Un vrai chou maison, qui enrobe du fromage de chèvre frais, sur un lit de figues, accompagné d’une belle mâche. Fondant ^^

 

 

 

* Petit pot de Tiramisu glacé Mangue et Romarin : Présenté dans son bocal, ce pré-dessert suit la ligne fondante du menu. Une crème de mascarpone parfaite, un peu de biscuit légèrement café, une mangue confite. Le Chef sait que le romarin pourra être sincèrement prononcé : on adooore ^^ Des pépites de chocolat sur la crème , pour le plaisir 😉

 

 

* Lingot Chocolat grand cru de Tanzanie et Framboise : Last but not least, voici le dessert, du chocolat en lingo (c’est bien , par ces temps de crise, d’avoir un lingot dans son assiette ^^) , mousse, framboises, un copeaux roulé aux trois chocolats (très bon même si il n’est pas maison) , glace maison (finesse…) Dommage : c’est fini :-(

 

Eh bah nan…! Surprise du Chef : mignardise maison avec le café: un délicieux cake au basilic et glacé au miel du Piémont…Miam !

Leitmotiv de ce repas : fondant et savoureux. A noter que le pain (Petit Four) est cuit sur place, et c’est tant mieux ! Le vin  (à 13%…),  Grenache blanc, Rolle, Ugni blanc, se glisse très bien ici.

Vous voilà paré d’une belle adresse pour votre carnet, à partager !

 

 

 

JILALI B
La Figueirette
16 avenue du Trayas
06590 Théoule-sur-Mer 04 93 75 19 03

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *